Tissages

Mon premier est un tissage frappé, en coton, 12 fils / cm. Il s’agit de l’armure « Snowballs » publiée dans le livre de Margaret Davison, « A handweaver patterm’s book ».

IMG_20140818_142044

L’envers n’est pas moins intéressant que l’endroit :

IMG_20140818_142105

Snowballs

 

Mon second et mon troisième sont des doubles étoffes façonnées, c’est-à-dire, deux chaines superposées que l’on croise aux endroits voulus par le motif en utilisant des baguettes pour sélectionner les fils de chaine correspondants. Cela demande beaucoup d’attention, surtout que l’on ne voit que la chaine supérieure (même si on peut toujours utiliser un miroir pour voir l’autre), et je déplore quelques erreurs. Dommage.

IMG_20140818_173102 IMG_20140818_173113

IMG_20140818_173139IMG_20140818_173153

A l’origine, ce sont des grilles de point de croix parues dans une revue et transformées.

DoubleEtoffe_0005DoubleEtoffe_0002

Mon tout a été tissé sur métier Lervad à contremarche (lève et baisse), 4 cadres, 6 pédales.

Métier à tisser Lervad

Publicités

2 commentaires sur “Tissages

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour, ces étoffes façonnées sont très réussies.
    Mais, elles m’interpellent un peu au niveau de la résiliation.
    Les deux chaînes enroulées ensemble sur une seule ensouple ?
    Et les baguettes, comment les passer ?
    Existe-t-il un tuto, des explications quelque part ?
    Je voudrais essayer cette technique.
    Un grand merci.

    1. Bonjour,
      Effectivement, les deux chaines sont enroulées ensemble. En fait, c’est une seule chaine deux fois plus serrée avec alternance de deux fils clairs et deux fils foncés. On a une marchure toile avec les fils clairs sur les deux premières lames et les fils foncés sur les deux autres.
      J’ai fait ces tissages il y a plus de trente ans mais d’après mes souvenirs, peut-être plus très fiables, le principe est de faire monter la chaine qui forme le motif au-dessus de l’autre (ou de faire descendre l’autre) puis de sélectionner les paires de fils du motif avec une baguette en suivant le schéma. Ensuite on peut laisser les chaines reprendre leur place et tisser une paire de duites.
      J’avais utilisé une fiche technique de la revue La Navette. Cette technique est également expliquée dans le Manuel de tissage à la main d’Ulla Cyrus-Zetterström. Elle s’appelle bohusväv.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :